14ème jour – le 20 mai – les hospitaliers sur la terre de liens.

Le Puy, le Camino, 18h, ambiance conviviale, brouhaha, agitation mêlée d’une pointe d’appréhension.

Chaque soir, pendant 2 heures, les bénévoles des Amis de Saint Jacques se relaient pour accueillir les pèlerins du lendemain. S’y côtoient les aguerris, de retour de Santiago, les récidivistes parcourant le chemin plusieurs fois, les migrateurs partis d’Allemagne, de Suisse, d’autres contrées, les novices,  gourmands d’anecdotes, friands de questions. C’est ici que se dégustent les conseils, les bons trucs pour se rassurer. C’est ici que se nouent des amitiés autour d’un verre offert.

Plus bas dans la ville, au gîte « Accueil St Jacques », Nelly, Christian et Francis, le sourire aux lèvres, reçoivent avec générosité,  convivialité, les pèlerins pour la nuit. Ces hospitaliers accueillent, nettoient, préparent le petit déjeuner, conseillent, pendant 10 jours et 10 nuits, bénévolement. Qu’ils partent 5 jours ou s’en vont jusqu’à Santiago, toutes et tous sont reçus avec les mêmes égards.  Le prix : ce que tu veux, ce que tu peux : le Do Nativo. Bien entendu, tous les lieux n’accueillent pas de la même façon le long du chemin. Le flot de pèlerins attise parfois les convoitises lucratives. Heureusement, les liens se tissent aussi entre les femmes et les hommes autour de cette même destination avec un but sans doute différent pour chacun.

« J’ai l’impression d’être accueilli par une famille » me confie un pèlerin. C’est un peu le cas: la grande famille bienveillante des pèlerins. Le chemin, pas après pas, dépoussière les relations, nettoie les regards, rafistole les liens.

Deux dames viennent me trouver. Elles se sont rencontrées sur le chemin, ont marché ensemble 7 jours et reviennent au Puy. Elles ont un message pour moi. Elles me donnent des nouvelles d’Estelle (12 mai). Elle est rayonnante, en pleine forme et me remercie pour cette attention au départ de son voyage.

Don de soi, don des autres. Plus je donne, plus je reçois. Plus je reçois, plus je donne.